En quête de soi

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Répondre
Eol
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 12 août 2023 17:15
Localisation : La Rochelle
Situation : En questionnement
Genre : Masculin
Pronoms : Il

En quête de soi

Message par Eol » 24 août 2023 17:58

Bonjour,

Cela fait quelques semaines que j’ai découvert ce forum mais ce n’est que maintenant que je suis parvenu à déposer à mon tour mes valises.

Vous pouvez m’appeler Eol, j’ai la trentaine et si je suis moins en questionnement qu’il y a deux ans, je n’ai pas encore toutes les réponses.

La première fois que je me suis questionné, je crois que je devais avoir 14 ans. J’ai très rapidement fait des recherches sur des opérations et j’ai très vite abandonné. Je suis allé droit au but et je n’ai pas fait d’autres recherches que celles-là parce que c’est ça qui m’importait. Je voulais être un homme, un point, c’est tout.
Je n’ai donc fait aucune recherche concernant le CEC, l’ALD et tout ce qui existe pour mener à bien/faciliter une transition.
A mes yeux de jeune personne, les opérations étaient beaucoup trop chères et jamais mes parents n’auraient acceptés ou même pu mettre de telles sommes d’argent (en mettant de côté le fait qu’il aurait d’abord fallu que je leur parle de moi).

Pendant des années (deux dizaines d’années quasiment), j’ai vécu en faisant « avec ». Il y avait de longues périodes pendant lesquelles je n’y pensais plus et de temps en temps, des moments où c’était omniprésent. De manière générale, j’ai réussi à enterrer en moi cette volonté d’être un homme et tous les questionnements sur moi-même.

Et puis, il y a un peu plus d’un an, durant un évènement appelé « La quinzaine arc-en-ciel » à La Rochelle, je suis allée voir une projection, j’ai rencontré les responsables et pour la première fois, j’entendais directement parler d’un groupe de parole.
C’est là que tout a basculé, puisque la boîte de Pandore était définitivement ouverte et que je ne pouvais plus faire semblant de ne rien voir.

Je m’y suis présenté en tant que personne en questionnement et depuis, mes repères ainsi que mes croyances ont été pas mal chamboulé. Je ne suis plus dans cet état d’esprit d’être un homme et puis c’est tout. D’un côté, c’est plutôt rassurant puisque j’ai grandi et que j’ai ouvert en grand mon esprit, que je me suis écouté.
A l’heure actuelle, je ne sais pas encore quelle étiquette me mettre. Je sais bien que nous ne devons pas toujours se conformer à des étiquettes. Je vois plutôt ça comme un moyen de savoir où se diriger, d’acquérir des connaissances, rencontrer des gens et mieux s’en défaire par la suite. Mais je sais que l’étiquette homme trans ne me convient pas en tant que telle et que parfois, cette quête d’une étiquette me ronge.
Je pense faire une transition. Je voudrais un torse plat, une barbe, une voix différente, ne plus avoir mes règles. Pour le reste, je ne sais pas encore, je n’ai pas suffisamment de connaissances, ni suffisamment de certitudes me concernant.

Il y a quelques mois, ne me reconnaissant pas dans les discours de mes camarades du groupe de parole, je me suis dit que j’étais un « truc ». Sans aucune mauvaise pensée. Mais je me suis quand même dit que ça pouvait être perçu comme péjoratif. Donc je me dis plutôt que je suis une chouette (un peu comme dans « truc, machin, chouette »), le temps de trouver une étiquette qui me convienne et cela apaise ce maelström intérieur qui reposait jusque là dans sa boîte de Pandore.

Personne n’est au courant de quoi que se soit dans mon entourage, si ce n’est mon compagnon. Je lui ai dit mon souhait de faire une transition et dans l’idéal, une (si ça existe/possible) qui me permette de garder une certaine féminité. Je ne sais pas du tout si cela fait sens… je ne me maquille pas, porte très peu de jupe ou de robe, j’ai beaucoup de mal avec ma poitrine en ce moment et pourtant, j’ai peur de regretter/de perdre une part de ce que je suis.
De manière générale, cette absence de certitudes absolues, cette peur de la perte me font me sentir illégitime quand je sais ce que peuvent vivre les personnes trans et queers.

Je ne sais pas si ce que je décris parlera à quelqu’un, et en même temps, je me dis que l’on passe peut-être tous par une phase plus ou moins longue de questionnement. Je ne sais pas si je trouverai un jour l’étiquette qui me convient mais en attendant, j’aimerai pouvoir avoir accès à des professionnels bienveillants et ça manque quelque peu sur La Rochelle.

(Je m’excuse pour le pavé...)

Avatar du membre
MuteFairy
Caillou
Caillou
Messages : 74
Enregistré le : 20 févr. 2023 15:55
Localisation : Sarthe
Situation : Trans
Genre : Ornithorynque
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: En quête de soi

Message par MuteFairy » 24 août 2023 19:52

Salut Eol, bienvenue à toi sur le forum.
J'ai pas encore 15 ans donc j'imagine que pour moi, les doutes, c'est normal, mais en fait je pense qu'il n'y pas d'âge, et sur certains sujets on n'acquiert des certitudes que très tard, voire jamais. Sache que tes questionnements en tout cas sont tout à fait légitimes, si tu vadrouilles dans les témoignages du forum tu verras que nombreux.ses sont les gens qui hésitent, et parfois pas seulement au début. Le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est d'être fidèle à toi même. Tu peux essayer de te faire genrer au masculin ou au neutre par certaines personnes pour voir ce que ça te fait, tu peux tester le binder pour te donner une idée (gaffe à respecter les consignes d'utilisations surtout ne va pas te blesser)... Est-ce qu'une thérapie individuelle ne pourrait pas t'aider ? ça pourrait te permettre de mettre d e l'ordre dans tes ressentiss sans la pression d'un groupe, les regards et les comparaisons qui peuvent venir avec... Pour ce qui est des psys ou autres près de chez toi tu peux demander à des modos de te donner des noms en mp.

J'espère avoir pu t'aider, tu peux aussi fouiller dans le forum à la recherche de cas similaires au tien, de témoignages d'opés pour te faire une idée, et autres infos éventuellement utiles...
Je te souhaite bon courage dans la quête de ton identité et de réponses à tes questions, j'espère que tout se passera bien pour toi au niveau moral, social, et peut-être au niveau transition si tu viens à en faire une... Tu as mon soutien quoi que tu décides ! (y)
J'ai tendu des cordes de clocher à clocher; des guirlandes de fenêtre à fenêtre; des chaines d'or d'étoile à étoile, et je danse.

Magnus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 839
Enregistré le : 13 nov. 2016 20:46
Localisation : Plomelin
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: En quête de soi

Message par Magnus » 24 août 2023 21:52

as-tu réfléchis au fait d'être non-binaire? il y a plusieurs témoignages de personnes non-binaires sur ce forum, ça pourrait peut-être t'aider. après, même sans être non binaire, il y a des hommes trans et cis qui ont une part de féminité visible (port de jupes/robes, etc).
quand bien même si tu n'es pas non binaire, tu peux être un homme trans sans avoir recours aux hormones, chirurgies, changements administratifs... tu as ta masculinité, tu es l'homme que tu es, peu importe ce que tu fais ou pas niveau transition.
il y a quelques années, quand j'ai commencé ma transition, je me disais que pour être un vrai homme il me fallait aller jusqu'à la chirurgie génitale. finalement, j'ai évolué, grandi et ne ressentant pas le besoin d'aller jusque là, ben j'ai pas à m'imposer d'être dans le moule, je ne me reconnais pas dans le groupe de ceux qui veulent aller jusque cette chirurgie, je leur tire mon chapeau parce que ce n'est pas une étape facile à vivre mais ce n'est pas pour moi; je garde cette petite part de féminité (bien cachée c'est sûr), mais présente et qui ne me dérange pas.
je ne sais pas si je suis clair dans ce que je dis.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 2470
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: En quête de soi

Message par couss » 25 août 2023 00:21

Salut !
Pas évident de faire une transition et de se taper la phase de questionnement. Moi aussi je suis passé par l'adolescence où de temps en temps en mise bulldozer je lisais un truc sur les transitions mais très rapidement pour que ça ne devienne pas trop réel. Et ensuite je remettais ça sous le tapis, trop difficile, trop peu réaliste, trop cher... Tout était bon pour faire office d'excuses et je ne cherchais pas à me renseigner correctement. Un jour alors que je venais de remettre ça sous le tapis, j'ai croisé un mec trans à la pride avec son asso, et puis j'ai vu un acteur trans dans une série puis sa chaîne Youtube et tout ça en l'espace de 2 semaines alors ça m'a obligé à sortir la tête du sable.
Mais oui tout cela fait peur, entre la difficulté de se définir et la peur de se définir pas facile de naviguer. Vais-je être assez crédible, à quoi je vais ressembler, vais-je foutre ma vie en l'air pour un résultat que je ne connais pas ?
En tout cas, si tu ne parviens pas à te définir completement peut être as-tu besoin de passer les étapes qui n'engagent à rien et celles dont tu es sûr, c'est parfois dans le mouvement que l'on se trouve.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Eol
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 12 août 2023 17:15
Localisation : La Rochelle
Situation : En questionnement
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: En quête de soi

Message par Eol » 25 août 2023 23:55

Bonsoir !

Tout d’abord, merci pour vos réponses, elles m'ont fait beaucoup de bien avec cette sensation de "je ne suis pas tout seul".

MuteFairy

Effectivement, j’ai l’impression que c’est l’apanage de pas mal de monde sur le forum, de se questionner (que se soit avant, pendant ou après une transition, quelle qu’elle soit) et finalement, je m’aperçois que nous avons tous un chemin qui nous est propre et des étapes qui nous sont propres également.
Je ne suis pas sûr d’être très à l’aise avec le neutre. Je suis genré au masculin dans le groupe de parole et j’ai quelques incertitudes. Incertitudes qui me semblent provenir du prénom que j’utilisais à ce moment-là. Je compte faire part d’un changement de prénom dans le groupe et voir ce que ça donne.
Je pense qu’une thérapie individuelle pourrait être une très bonne idée. Ne serait-ce que pour avoir mon propre espace de discussion. Je ne sens pas nécessairement de pression ou de regards de la part de mes autres camarades du groupe de parole mais je crois que je ne me sens pas tellement légitime à prendre la parole.

J’ai vu effectivement que je pouvais demander des contacts aux modos !

Je te remercie de ton accueil et de ton soutien !
J’ai dors et déjà commencé à fouiller le forum et je vais continuer à lire des témoignages pour avancer dans ma quête d’identité !


Magnus

J’y ai déjà réfléchis et je ne pense pas être non-binaire. Peut-être gender-fluid ?

J’étais déjà bien conscient que l’on peut être qui l’on veut sans aucune obligation d’avoir recours à quoi que se soit pour le revendiquer mais je te remercie de l’exprimer. C’est un rappel qui ne fait jamais de mal.

Ce que tu dis est très clair, j’ai longtemps pensé également qu’il me fallait un pénis pour être un homme véritable – à mes yeux, bien évidemment. Aujourd’hui, je ne pense pas non plus faire cette chirurgie.


couss

Mais tellement ! J’ai régulièrement l’impression de naviguer à vue, en plein brouillard.
Heureusement, finalement, que nous avons rencontré les personnes qui ont croisé notre route à ce moment-là et d’avoir enfin pu ouvrir les yeux.

Je suis tout à fait d’accord avec toi et c’est pour cela que je continue à chercher. Je ne veux plus stagner et attendre des réponses qui ne viendront jamais d’elles-mêmes.


J’ai vu que ce forum regorgeait de précieux témoignages que je ne trouvais pas ailleurs et qu’il était difficile de demander – je pense notamment aux différentes chirurgies avec photos à l’appui. J’ai de la lecture pour un moment !

Eol
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 12 août 2023 17:15
Localisation : La Rochelle
Situation : En questionnement
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: En quête de soi

Message par Eol » 23 sept. 2023 00:21

Bonsoir !

Je reviens faire un petit retour après avoir pas mal fait de recherches sur ce forum. J'y ai découvert le Discord de l'asso Fransgenre que je suis assidûment surtout sur les questions de THS pour le moment, puisque je viens de prendre rendez-vous (seulement en mars) chez un endocrinologue sur Nantes. Maintenant que c'est fait, j'ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour, entre autre, lui demander une lettre de recommandation et abordé la question d'un éventuel suivi de sa part.

Et j'ai également décidé de faire mon coming-out à mes parents. A la base, je partais - peut-être naïvement - sur une annonce et c'est tout. Mais en fait, je me suis aperçu (en atterrissant sur Wiki Trans) que c'est quelque chose qu'il vallait mieux préparer. J'avais l'intention de le leur dire ce week-end : fin de semaine, en repos, avec une personne à leur côté... etc. Sauf que depuis que je sais que ça nécessite un minimum de préparation, je balise. Je ne sais pas comment me préparer. Et surtout, dans ma tête, c'était ce week-end mais maintenant je pense que c'est mieux de repousser pour me préparer, et ça me stresse encore plus.

Je m'en vais faire un post adéquat pour avoir vos retours et éventuels conseils sur le coming-out aux parents/proches.

Eol
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 12 août 2023 17:15
Localisation : La Rochelle
Situation : En questionnement
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: En quête de soi

Message par Eol » 16 déc. 2023 19:27

Cela fait un petit moment que je ne suis pas passé par le forum. J'avoue que je n'ai pas eu beaucoup de temps pour moi depuis et il y a eu pas mal de changements.

Dans un premier temps, mon premier rendez-vous avec l'endocrinologue a eu lieu bien plus tôt que prévu. J'avais initialement rendez-vous en mars mais il y a eu un désistement de dernière minute et je le voyais le 16 octobre. J'en suis ressorti assez satisfait, c'est un médecin qui a l'habitude de recevoir des personnes trans. Je le revois en mars, normalement pour débuter une THS.
Cet endocrinologue exerce sur Nantes. Je vis sur La Rochelle mais j'ai la chance d'avoir un pied-à-terre sur Nantes en la personne de mon père. Comme l'avancement du rendez-vous s'est fait au dernier moment (j'ai obtenu le rendez-vous le jour pour le lendemain matin...), je n'ai pas du tout eu le temps de me préparer pour en parler à mon père si jamais il venait à me questionner. Je suis arrivé chez lui la veille au soir et au final, je n'ai eu aucune question. Je suis allé à mon rendez-vous le lendemain matin et je le retrouvais le midi pour déjeuner ensemble. Il a fini par me dire : "Si je peux me permettre, quel médecin es-tu allé voir ?". Je n'étais toujours pas préparé mais je lui ai dis pour l'endocrinologue. Il a compris que c'est un médecin pour les hormones et le diabète et comme je ne voulais pas qu'il se fasse de fausses idées sur mon éventuel état de santé, je lui ai avoué que c'était pour une transition. Le moment était venu, j'ai fait le grand plongeon.
La discussion s'est très bien passée mais je pense qu'il ne prend pas pleinement conscience de ce que cela implique. Et c'est normal. Bizarrement, j'ai résumé la discussion auprès de certains proches comme étant celle de mon père et pour moi cela veut tout dire. Je lui ai proposé de lui envoyer des ressources si jamais il avait des questions mais il a refusé, parce qu'il n'en a pas besoin. J'ai longuement hésité à les lui envoyer quand même mais je ne l'ai toujours pas fait. Nous n'en avons pas reparlé depuis, je ne lui ai pas demandé de me genrer autrement ni donner mon autre prénom. Mais il y a quelques jours, je l'ai appelé pour lui demander si nous pourrions en reparler quand nous nous verrons - soit le 25 décembre. Je ne sais pas trop ce que je vais lui dire mais je crois que j'ai besoin d'en parler, peut-être parce que j'ai l'impression que ça a été pris un peu comme une information sans grande importance et que ça a été classé sans suite. Mais c'est peut-être juste une impression.

Je voulais également en parler à ma mère mais je n'ai fait que repousser l'échéance. Je suis tétanisée par l'anticipation de sa réaction. Je vais passer le 24 avec elle, mon beau-père et mes adelphes et leur partenaire respectif mais je ne peux clairement pas en parler à ce moment-là. J'en ai discuter avec une amie pour avoir son avis sur le meilleur moment et elle m'a conseillé le début de l'année, qui vient avec les résolutions et l'effet d'une nouvelle année qui commence.

Dans un second temps, j'ai débuté une formation pour une reconversion professionnelle, qui doit durer deux ans. Si je considère que mon prochain rendez-vous endocrino va lancer ma THS et que je suis avec mon groupe de formation jusqu'en 2025, les changements vont commencer à se voir. Je me pose la question de leur en parler (ou non) et quand. Sans compter sur cette formation, pendant plus d'un an, nous devrions être en alternance. Donc se pose également la question d'en parler ou non dans le milieu pro...

A côté de ça, j'ai également commencé un suivi psychologique, à mon initiative et validé par l'endocrino. J'ai eu le premier rendez-vous il y a une semaine et j'ai de suite posé le sujet de la transition. La psy n'est peut-être pas une professionnelle de la transition, mais en tout cas, elle est tout à fait ouverte pour me suivre sur ce sujet.
Sans compter que j'ai également parlé de transition avec mon médecin traitant. Il ne s'y connait pas du tout et je lui ai clairement demandé s'il voulait/acceptait de me suivre ou si je devais trouver un autre professionnel. Il a accepté et s'est engagé à se former. L'endocrino lui a adressé une lettre avec demande d'ALD, qu'il a faite et qui a été accepté.

Pour le moment, je dirais que tout se passe pour le mieux, côté médical.

D'un côté plus personnel, je n'ai pas du tout trouver réponse à toutes mes questions et je ne sais pas jusqu'où je désire aller avec ma THS. J'ai la grosse impression de pencher pour un aspect plus gender-fluid mais je ne sais pas du tout comment appliquer ça de manière plus concrète et je crois que c'est ce qui me faire également peur dans le CO, puisque j'ai la sensation de n'avoir aucune réponse claire à apporter à mes parents.

j3r3mix
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 721
Enregistré le : 08 mars 2021 18:29
Localisation : Lyon
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: En quête de soi

Message par j3r3mix » 17 déc. 2023 10:45

Bravo, le CO c’est une grosse étape. Je pense plus judicieux de ne pas forcer les choses avec ton père : s’il a clairement refusé de recevoir de la documentation, évite pour le moment. Le mien était dans un rejet… franc (pour ne pas dire autre chose), puis quand il a fini par faire un effort, il m’a posé ses questions (certaines indiscrètes mais bon). Côté pro, effectivement avec les changements dûs au THS il vaut mieux crever l’abcès que de laisser les rumeurs démarrer. Perso, j’en ai parlé au travail au moment de commencer la T, histoire de préparer le terrain avant d’avoir des changements visibles.

Ce n’est qu’un avis/conseil personnel évidemment, tu en fais ce que tu veux;)

Répondre